•  
  •  

Séance de préparation du Conseil communal : Faut-il y participer ?

La question peut se poser. S’agit-il encore d’une énième réunion dans laquelle on perd son temps pour écouter des personnes qui s’écoutent parler ou qui parlent pour ne rien dire ?

Et bien non ! Il s’agit, bien au contraire, d’une réunion très intéressante de par son contenu et par les participants. C’est en effet lors de ces séances que l’on passe en revue le contenu de l’ordre du jour de la prochaine séance du conseil communal.

C’est à cette occasion que les commissaires ayant participé à l’étude des préavis municipaux expliquent, en avant-première, comment se sont déroulés les débats et quelle est la décision finale de la commission. Pour les conseillers qui ont eu la chance d’avoir été élus pour la première fois, c’est l’opportunité de poser des questions pour mieux comprendre les enjeux des préavis et se familiariser ainsi avec la problématique de la gestion du ménage communal.

La participation aux commissions d’étude des préavis est une opportunité unique d’exprimer son point de vue sur le projet en question qui sera confirmé par son propre vote en fin de séance.

C’est aussi l’occasion de mieux faire connaissance avec les autres conseillers du ROLC et d’échanger son point de vue avec les autres dans le respect des « opinions libres » de chacun.

Le ROLC a la chance d’avoir deux conseillers municipaux dont au moins un, malgré un agenda très chargé, participe à ces séances offrant ainsi l’opportunité de pouvoir être interpellé sur des sujets spécifiques relevant du dicastère dont il a la responsabilité ou d’autres sujets plus génériques non soumis au secret de fonction et non confidentiels.

Chaque conseiller a aussi l’opportunité de poser toutes sortes de questions sur des points qui l’intéressent particulièrement et entendre l’avis et l’opinion de ses collègues.

La présence du comité dans son ensemble est aussi une opportunité d’être informé sur les récentes décisions ou options que ce même comité a pu être amené à prendre dans le cadre des prérogatives que les statuts lui attribuent.

Nous ne pouvons qu’encourager tous les conseillers à participer de manière assidue à ces 6 ou 7 séances annuelles qui précèdent de quelques jours les séances du conseil communal car elles sont enrichissantes pour les conseillers tout en alimentant les discussions et les débats au sein du ROLC.

Crissier le : 20.09.2011,  Silvano Campani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*